Résumé des ateliers passés

Mardi dernier avait lieu la cinquième rencontre dans le local du Thilab, il est donc temps de faire un petit résumé de nos projets. Pour l’instant ça ressemble un peu à du camping, puisque l’électricité n’est pas encore branchée et que le mobilier se résume à 5 chaises et quelques tables (pliantes, tréteaux etc).

IMG_1929Le premier atelier a eu lieu le lundi 20 mai et nous étions 4 ‘pionniers’. Ntrs avait proposé de passer en revue les logiciels utilisés dans le cadre de l’impression 3D. Nous avons réussi à récupérer un peu d’électricité via le local technique mais malgré tour, vers 22h00 il a commencé à faire bien noir (cf photo). C’est là que .vince a bluffé tout le monde … fiat lux !. Le premier hack du fablab venait de se produire ! Ceci nous a permis de poursuivre l’aventure jusque minuit environ et à parler des futurs projets.

 

 

 



IMG_1957Le deuxième atelier a eu lieu le mardi 27 mai. Franck avait ramené un petit robot qui devrait pouvoir se bidouiller (cf photo). Ntrs avait ramené les impressions 3D réalisés dans la semaine et en particulier un tentative de Joystick modélisé par mes soins avec SketchUp. Le but était de faire une coque pour des joysticks d’arcade. Le résultat fut assez décevant. Le joystick, composé d’une poignée, n’était pas assez résistant, trop gros, et la poignée pas adaptée à des mains d’adulte (et probablement pas à des mains d’enfant non plus :-(). Ntrs avait également amené des pièces pour commencer à monter une Rostock mini (imprimante 3D). Pour ma part j’avais amené toutes les pièces nécessaires au montage de ma Foldarap 2.0 et je comptais sur Franck pour me donner un coup de main puisqu’il en possède une en version 1.0. La documentation étant assez peu fournie sur certains points (surtout la partie électronique / plateau chauffant) il a pu me donner quelques bons conseils pour avancer.
Le troisième atelier a eu lieu de Jeudi 29 mai dans l’après-midi. Ntrs avait amené sa Rostock-mini et moi ma Foldarap toujours en cours de montage.

 

14325961855_b69355978f_b

Le quatrième atelier a eu lieu samedi 31 mai dans l’après midi. Yaug et Ntrs ont travaillé de concert sur le montage d’un kit « suiveur de ligne » destiné à la rencontre robotique TechnoBot organisée par TechTic&Co le vendredi 13 juin. Le montage et les soudures ont pu être réalisés à cette occasion.

 

 

 

IMG_2059

Le cinquième atelier a eu lieu mardi 4 juin de 20h00 à 1h00 du matin. Ntrs avait amené des grandes feuilles de papier sur lesquelles des pistes ont été « dessinées » avec du ruban adhésif d’électricien dans le but de tester le robot suiveur de ligne susmentionné. Les premiers essais ne furent pas très concluants, le robot ressemblant plus à un chien fou cherchant sa balle dans l’herbe … c’était sans compter sur Franck qui après analyse rapide de l’objet en a conclu que certaines pièces n’étaient pas à leur place et que la doc de montage n’était pas parfaite. Après avoir démonté les différentes parties et remonté le tout dans le bon sens le robot était enfin capable de suivre une ligne même dans des conditions difficiles (papier gondolé, ruban adhésif qui se décolle …). J’avais également amené ma Foldarap qui était presque fonctionnelle et les personnes présentes ont pu assisté à sa première extrusion de filament et un peu plus tard à la première véritable impression digne de ce nom (avant il a fallu régler correctement la hauteur du plateau, placer le dernier détecteur de fin de course (celui de l’axe Z). Après quelques problèmes d’adhésion l’impression fut couronnée de succès !

Plus de photos ici et .

Prochaine rencontre le mardi 10 juin à 20h00. Rejoignez-nous (mais amenez une chaise, on est un peu short pour l’instant).

Hackathon à Nancy du 1er au 2 juillet 2014

Nous venons d’apprendre l’organisation d’un Hackathon intitulé « Deux jours pour inventer et créer les applications de demain » qui aura lieu du 1er au 2 juillet 2014 à l’école Epitech, 80 Rue Saint-Georges, 54000 Nancy.

Pour y participer il faut obligatoirement s’inscrire à titre individuel. Les équipes sont formées par les organisateurs le jour de la compétition. Ce hackathon se veut un moment d’échange, de découverte et aucune dotation n’est prévue.

Extrait du communiqué de presse :

Intel et Epitech, l’école de l’innovation et de l’expertise informatique (membre de IONIS Education Group) en collaboration avec les associations Nancy Numérique et Grand Est Numérique, organisent un hackathon consacré à l’Internet des Objets les 1er et 2 juillet 2014.
Cet événement témoigne de l’engagement des acteurs locaux dans la révolution des usages portés par les objets connectés et s’inscrit dans la candidature du Sillon Lorrain au label Métropole French Tech.
Illustration du dynamisme de l’écosystème numérique lorrain, le hackathon est une formidable opportunité de découvrir et d’expérimenter les dernières technologies et plateformes dans un environnement ludique et stimulant.
Pendant 48h, les équipes de développeurs, designers, et entrepreneurs façonneront les nouvelles générations d’objets connectés. Les participants auront la chance de présenter leurs idées et leurs prototypes d’applications et de produits devant un jury d’expert.

 

Télécharger le communiqué de presse complet ici.

FesThi’Sciences

Samedi 14 juin aura lieu à Thionville, au Casino municipal, le tout premier FesThi’Sciences. Une fête des sciences et des technologies nouvelles, mises à la portée de tous.

Des ateliers de physique et chimie pour les jeunes, des démonstrations où la barrière entre science et magie n’est pas toujours évidente, des vols de drones, des imprimantes 3D en action, un atelier Arduino, de la photo 3D, sans oublier les robots de Technobot, mais aussi ceuxdes Grands-Chênes ou les ateliers du centre Le Lierre et les démonstrations toujours plus étonnantes des radios-amateurs, les animations des Petits Débrouillards…

Plus d’information sur le site de TechTic&Co

Affiche FesThi'Sciences

FesThi’Sciences

Assemblée Générale de l’ARRT

F8KGYJ’ai assisté dimanche 23 février à l’assemblée générale de l’association des radio-amateurs de la région thionvilloise (ARRT -Le club est référencé sous l’indicatif F8KGY et c’est donc tout naturellement que son site internet est accessible à l’adresse http://f8kgy.fr).

Après les contraintes légales (rapport moral, vérification des comptes …), nous avons eu le droit à un certain nombre de démonstrations et d’explications sur les activités des membres de l’association. Il faut en premier lieu savoir que l’ARRT dispose d’un relais sur le fort de Guentrange ce qui lui permet d’installer ses antennes et son matériel électronique pour se connecter avec les radio-amateurs du monde entier et pour réaliser toutes sortes d’expériences plus « folles » les unes que les autres. Je vais essayer de vous résumer en vrac ce que j’ai retenu de ces activités. Je préfère préciser tout de suite qu’il risque d’y avoir des imprécisions ou des erreurs car je manque de connaissances sur ces sujets.

AG_ARRT

  1. Tous les ans l’ARRT participe au Téléthon et au semi-marathon de Thionville en assurant la retransmission des images produites par 5 caméras. Une des caméras est placée sur un Quad pour pouvoir suivre les coureurs. La matériel utilisé jusqu’alors était analogique et le passage au numérique est prévu pour 2014.
  2. Les radio-amateurs sont également réquisitionnés lors des exercices de la protection civile en lien avec la centrale atomique de Cattenom. Le but étant de fournir des moyens de communications aux services de secours lorsque plus rien ne fonctionne (en liaison avec l’Association Départementale des Radioamateurs au service de la Sécurité Civile de la Moselle).
  3. Une liaison Wifi a été établie entre le local de l’association et le fort de Guentrange. Ceci leur permet de :
    • Accéder à distance à leur matériel
    • Arrêter / démarrer des équipements
    • Fournir un accès internet à l’association qui gère le fort de Guentrange
  4. Opération Terre – Lune – Terre (Earth – Moon – Earth en anglais) : ce projet consiste à établir une communication avec des radio-amateurs lointains en faisant rebondir le signal de l’émetteur sur la surface de la lune pour qu’il soit redirigé vers le récepteur. La technique est expliquée sur wikipedia. C’est un projet qui nécessite des compétences très variées et beaucoup de matériel. L’année dernière cette opération a eu lieu près de Reims et ils prévoient d’organiser cette événement à Thionville en 2014. Aucune date n’est communiquée en raison des nombreux paramètres qui entrent en ligne de compte pour pouvoir établir une telle liaison.

En plus de ces projets l’association a d’autres activités

  1. Elle assure la formation des radio-amateurs en vue d’obtenir la licence.
  2. Certains membres interviennent dans les écoles pour éveiller les enfants à la science. Un point commun avec les ateliers de TechTic&Co.
  3. Elle organise des ateliers pour découvrir l’électronique (Cartes Arduino, controlleurs PIC …)

J’ai probablement oublié plein de choses mais j’espère que l’essentiel est là et que cela vous permettra de vous rendre compte de la diversité des activités de cette association.

Mais les membres du ThiLab auront l’occasion de mieux connaître l’ARRT car, et c’est la bonne nouvelle de cette AG, l’association va déménager au dernier étage du bâtiment qui abritera notre fablab. Les collaborations entre nos deux associations seront donc facilitées et cela devrait être bénéfique pour tout le monde.

Merci à toutes les personnes présentes pour leur accueil et leur passion contagieuse !

Inauguration d’OpenEdge

Dimanche 26 janvier, nous étions avec Franck à Folschviller près de Saint-Avold pour l’inauguration d’OpenEdge. OpenEdge se définit comme une entreprise qui met un FabLab à dispostion des membres d’une association. L’entreprise, pour le moment, est chargée de la diffusion de la Foldarap.

OpenEdge est situé dans un bâtiment qui semble être l’ancien atelier d’une petite entreprise avec une entrée large qui dessert des bureaux et une cuisine, et qui débouche sur une grande pièce où se trouve une machine imposante dont je reparlerai un plus tard. Au fond de cette pièce, une porte donne sur un atelier composé de tables , d’étagères et de quelques machines-outils.
C’est là qu’on trouve quelques Foldarap en démonstration ainsi que d’autres modèles d’imprimantes 3D conçues par Emmanuel Gilloz. Sur les étagères, une multitudes de pièces détachées qui doivent servir à composer les kits tant attendus par les contributeurs du financement participatif Goteo.
Lorsque nous sommes arrivés, un quarantaine de personnes étaient présentes, dégustant les petits-fours offerts.

Revenons à l’imposante machine qui trône dans la première pièce. Il s’agit d’une découpeuse laser aux dimensions impressionnantes (1600x2600mm) équipée d’un tube de 150W. Franck était très intéressé par cette machine puisqu’il avait prévu de faire graver et découper une planche de contreplaqué pour un de ses projets. Ce fût l’occasion pour les personnes présentes d’assister à une démonstration « en live » des possibilités offertes par ce type de machines … mais étonnament personne n’est resté jusqu’à la fin (1h30 plus tard).

Quelques photos de la découpeuse en action :


Voici une modeste vidéo de la découpe/gravure de la planche de Franck :



Quelques photos du local :



Si vous souhaitez vous y rendre c’est par là :


View Larger Map

Merci à toute l’équipe d’OpenEdge pour son accueil.

Visite du local (qui nous sera peut-être gracieusement mis à disposition par la mairie)

Ce vendredi nous avons eu le plaisir de visiter un ancien bâtiment d’Usinor situé Impasse des Anciens Hauts Fourneaux à Thionville en vue d’y installer le ThiLab. Pour voir à quoi il ressemble vu du ciel rendez-vous sur le site de l’IGN (Google Maps n’est pas à la hauteur) : http://tinyurl.com/ozxnm9k

Pour voir le bâtiment de l’extérieur via StreetView, c’est par ici : http://goo.gl/maps/TQjLO

Ce bâtiment est relativement grand et actuellement très peu occupé. La majorité des entreprises a quitté les lieux et il reste quelques associations qui ne sont pas forcément là définitivement, d’autres qui devraient arriver …

Nous avons pu visiter une partie du 1er étage, anciennement occupé par la société MicroPolluants Technologie SA, le deuxième étage qui est partiellement utilisé par une association et une petite partie des combles.

Le bâtiment est en forme de U (ou plutôt d’Eta minuscule puisqu’une branche est un peu plus longue que l’autre) et chaque branche de chaque étage a sa propre chaudière, ses toilettes, son tableau électrique et donc son indépendance.

Pour faire court, disons que le premier étage de l’aile droite (la plus courte) est idéale pour recevoir le ThiLab.

Parmi les avantages :

– Des prises électriques en grand nombre (il faudra faire quelques aménagements mais c’est déjà bien)

– Des prises réseau (il y aura probablement un peu de travail de ce côté-là)

– Des gaines vers l’extérieur pour l’évacuation des fumées

– Des pièces assez grandes  pour y mettre des ateliers différents et des pièces plus petites avec portes qui ferment à clef pour y mettre les machines qui sont plus dangereuses ou pour stocker du matériel de valeur (il y aura une pièce pour le musée informatique de Patrick). Pas besoin de casser ou de monter des cloisons à première vue.

– Une arrivée téléphonique qui permettra d’installer un accès internet

– Des arrivées d’eau avec évacuation dans une pièce

– Sol entièrement carrelé, fenêtres neuves

– Local gracieusement mis à disposition par la mairie

– Il y aurait de la place pour s’étendre et/ou accueillir des associations amies (QRV les radios amateurs ?)

– Horaires libres pour accéder au bâtiment !

Les quelques points négatifs :

– Pas d’accès pour les personnes à mobilité réduite. C’est au premier étage et il y a quelques marches à l’entrée. Les aménagements nécessaires (ascenseur et rampe à l’entrée) ont été demandés mais pas encore votés.

– Quelques travaux à prévoir : peinture, nettoyage, électricité, réseau … rien de bien méchant à première vue.

– Il faudra s’occuper du ménage en tout cas dans un premier temps.

Ci-dessous un petit diaporama des photos prises lors de la visite :


Les autres étages sont un peu moins adaptés (pas de cheminées, fenêtres simple vitrage, pas de carrelage …) mais présentent des surfaces comparables avec des cloisons aménagées différemment.

Merci à Thierry Benoit de la mairie de Thionville, notre guide, pour sa disponibilité et son enthousiasme envers le projet.

Edit : La galerie avec toutes les photos.


Résultat de l’appel à projet du ministere du redressement productif

Bonjour à tous,

Un petit post avant les fêtes pour vous informer (avec beaucoup de retard puisque ça date  du 13/12) du résultat de l’appel à projet lancé par le ministère du redressement productif  et qui concernait les FabLabs.

mariane-mrp-artisanatCet appel avait été lancé le 25 juin et les réponses devaient être fournies au plus tard pour le 13 septembre. Le ThiLab en était encore à ses balbutiements (il n’avait même pas de nom) et le cahier des charges (http://www.dgcis.gouv.fr/files/files/directions_services/secteurs-professionnels/aap/fab-labs/appel-projets-Fab-labs-2013-cahier-charges.pdf) pour monter le dossier était assez exigeant et clairement orienté vers les FabLab déjà existants (et qui voulaient passer à la vitesse supérieure). Il fallait avoir des liens avec les entreprises locales, proposer un budget, fixer des objectifs pour les deux ans à venir etc. Nous en avions discuté avec Laurence Schmitt et cela ne semblait pas réalisable alors qu’il n’y avait même pas encore eu une première réunion des personnes intéressées.

En France 154 projets ont été envoyés au ministère … et 14 ont été retenus. Le plus proche de chez nous est à Reims … La liste est ici : http://www.redressement-productif.gouv.fr/appel-a-projets-fablab-14-dossiers-retenus, le dossier de presse est ici : http://proxy-pubminefi.diffusion.finances.gouv.fr/pub/document/18/16583.pdf

Depuis la communauté FabLab s’émeut quelque peu de ce résultat (http://www.lagrottedubarbu.com qui a été relayé par le GraouLab sur Facebook). Pourquoi seulement 14 ? pourquoi celui-ci plutôt qu’un autre ? pourquoi donner toute la subvention à 14 projets et laisser les autres sans rien ? pourquoi avoir augmenté la dotation en cours de route ? etc. etc.

Ce qui est sûr c’est que notre projet n’avait aucune chance et c’est sans doute mieux ainsi (je parle en mon nom) car cela permet de garder une certaine liberté. Concernant les choix du ministère, ils sont logiques car il est sans doute plus facile de suivre 14 gros projets que 150 petits, mais il vont un peu à l’encontre de l’esprit FabLab qui consiste à donner des moyens de production localement (sous-entendu sans faire des dizaines de kilomètres). Ce n’est donc pas en créant 14 grosses structures que la France va devenir le pays de cocagne des FabLabs (dixit A. Montebourg).

Il y a malgré tout une note d’espoir à la fin du dossier de presse :
« Les ministres ont finalement annoncé que ce programme de soutien ne se limiterait pas à cet appel à projets et que le mouvement continuera d’être soutenu. A cet égard, les Fablab font pleinement partie des projets éligibles au programme de soutien à la « French Tech » doté de 215 M€, dans le cadre des investissements d’avenir. »

Reste à réussir à grappiller quelques miettes de ces 215 M€ …

Le point positif c’est que les « petits » FabLabs vont probablement être obligés de se serrer les coudes et de se regrouper pour avoir plus de force … c’est actuellement un des points faibles du mouvement en France à mon avis.

Sur ce passez de joyeuses fêtes !